top of page

Nouvelles de nos membres

Monsieur Achille Joyal est un ancien professeur d’études classiques (Université d’Ottawa, 1962-1975; Université Concordia, 1988-1989; Collège dominicain d’Ottawa, 2001-2003), docteur ès lettres d’Aix-Marseille (Le problème de la guerre d’après Homère et les tragiques, avec un lexique des termes guerriers, 1967) et membre de la Fondation Humanitas, qui a fait le gros de sa carrière dans l’enseignement de l’espagnol et du français au collégial (1976-1997).

Réalisant une synthèse de son expérience didactique, il produit une nouvelle version de l’Odyssée en vers français (en cours de réalisation), qui souligne les 100 ans de celle de Victor Bérard, en prose rythmée, parue en 1924.

L’ouvrage en cours est accessible au site http://homere-educateur.net

0c5427c7-a9cd-4ecf-87e2-9f4ec07e2f71.jpg

La Fondation Humanitas est fière d'annoncer la publication du dernier roman de Monsieur Denis Brault, que certains ont peut-être connu comme professeur de latin à Montréal.

BRAULT-Journey into Antiquity-2023_edited.jpg

The Latin Student by Denis Brault

La Fondation Humanitas est très fière de souligner la parution du roman "The Latin Student" de Denis Brault, un de nos collaborateurs de longue date. Certains, qui se souviendront des cours de langues anciennes qu'il donnait à la Fondation, pourraient se reconnaître dans ce roman.

http://www.flowerpublish.com/store/p_2916931/the-latin-student

BRAULT-Latin Student-2022.jpg

La Fondation Humanitas est fière d'annoncer la  récente publication d'un de ses membres fondateurs:

Moi Aristote.png

Moi, Aristote

Informations

Auteur : Gilles Maloney

Collection: À propos - Format de poche

Discipline: Biographies

Parution: 21 avril 2020

660 pages

Format papier: 39.95 $
Format PDF: 39.95 $

 

« Je m’appelle Aristotelês et, comme ce nom le prédisait, j’ai toujours poursuivi la fin la meilleure. » Une biographie de l’un des penseurs les plus influents que le monde occidental ait connus.

Description

Ce récit de la vie d’Aristote montre assez bien que, même s’il est connu comme un des plus grands philosophes de tous les temps, il était un véritable homme de science, au sens moderne du mot, un penseur, chercheur et professeur. Sous forme d’autobiographie, le présent récit nous rappelle du même souffle, grâce à des repères historiques bien définis, tout ce que nous devons à la culture grecque : l’académie, l’éthique, les sculptures d’Aphrodite, le théâtre, les sciences, sans oublier les bases servant à l’étude de nos systèmes politiques. Vingt-quatre siècles avant nous, Aristote s’étonnait déjà de tout. Ami du conquérant Philippe de Macédoine, il a été un professeur d’Alexandre dit Le Grand et il connaissait de près Démosthène, que l’on donne lui aussi, avec le Romain Cicéron, comme l’un des deux plus grands orateurs de l’Antiquité.

Cette biographie s’en tient strictement à des faits vérifiables antérieurs à l’année 322 avant notre ère, date de la mort d’Aristote. L’auteur, qui utilise un vocabulaire aussi près que possible de sa source, ne pose aucun jugement sur sa personnalité ou sur ses œuvres. Mais le portrait qui se dégage de cette vie fera consensus : Aristote était heureux.

bottom of page